Les danses

Le Rock'n Roll

La musique Rock 'n' roll des années 1950 s'accompagne de diverses danses. Une partie d’entre elles ont une origine antérieure comme le Lindy Hop, le Jitterbug, le swing 6 temps appelé aujourd'hui Rock à 6 temps, le Boogie Woogie (Allemagne), la danse Be-Bop (France), le Jive (Angleterre). Une autre danse naît à peine un an après la création de la musique rock 'n' roll. Il s’agit du rock à 4 temps qui est la première danse de couple dansé avec une rythmique bras de base 1, 2, 3 et 4.

Les rock les plus répandus en France étant le rock à quatre temps et le rock à six temps. Les deux versions sont composées de passes plus ou moins complexes. Celles-ci sont indénombrables et chaque danseur connaît un nombre de passes plus ou moins important selon son niveau. C'est le cavalier qui guide la danse et décide des passes à réaliser.

Il existe également des danses rock en solo, par exemple le Madison.

La Valse

Populaire ou de société, la valse est une danse généralement écrite sur une mesure à 3/4, prise parfois à la noire (valse lente à trois temps binaires) ou le plus souvent à la blanche pointée (à la mesure, à un temps ternaire) cadençant son fameux rythme binaire et dans laquelle le couple enlacé se déplace sur la piste en tournant sur lui-même.

Le Tango

Le tango est une danse sociale et un genre musical rioplatense (c'est-à-dire du Río de la Plata, principalement Buenos Aires en Argentine1) né à la fin du xixe siècle.

Comme forme rythmique, il désigne le plus souvent une mesure à deux ou quatre temps plutôt marqués, mais avec un vaste éventail de tempos et de styles rythmiques très différents selon les époques et les orchestres.

Le tango comme genre musical englobe quant à lui trois formes musicales rioplatense sur lesquelles se dansent traditionnellement les pas du tango : tangos, milongas et valses. Le bandonéon, intégré au sein des orchestres de tango, composés majoritairement d'instruments à cordes, est traditionnellement l'instrument phare du tango.

Le Paso Doble

Le Paso doble est l'une des danses les plus simples à apprendre au départ. Le pas de base est en effet un simple pas de marche (le danseur part du pied droit, la danseuse pied gauche en arrière). La tenue du couple est classique, mais il faut ensuite, pour adopter le style typique du paso, se souvenir que le danseur y joue le rôle du torero et la femme, celui de sa cape. Le nom paso-doble signifie littéralement "deux pas", probablement parce cette danse est basée sur une simple marche stylisée. C'est dans le contexte des corridas d'Espagne (qui existent depuis le xviie siècle) qu'il faut situer les origines du paso-doble. L'entrée des toreadors dans l'arène était accompagnée d'une musique au rythme marqué et au style martial. Au début du xixe siècle, une danse se développa sur cette musique et dans cet esprit de corrida, lutte entre l'homme et le taureau.

Le paso-doble est associé à une mise en scène où l'homme joue le rôle du toréador et la femme joue le rôle de la cape. C'est pour cela que "l'habit de lumière" et l'attitude macho correspond bien au cavalier et la robe rouge et l'attitude provocante correspond à la cavalière. La scène finale du film "Ballroom Dancing" symbolise bien cet état de fait. L'ensemble de la danse consiste donc en un jeu entre le danseur, sa danseuse et le taureau imaginaire.

Le Cha cha cha

Le cha-cha-cha est une danse relativement simple à apprendre, mais le pas de base est un petit peu plus compliqué que celui des danses apparentées (rumba, mambo, salsa...). Sa principale caractéristique réside en effet dans le chassé effectué sur le « quatre-et-un » du décompte de la danse. Comme dans toutes les danses latines, c'est le garçon qui guide la fille.

La Rumba

Vers 1930, le son cubain est renommé rhumba aux États-Unis, sous l'impulsion de Xavier Cugat, et la rumba devient une danse de salon, qui fera partie des danses latines en danse sportive (malgré son nom, elle se danse plutôt sur des boléros cubains ou mexicains).

Dans sa forme actuelle, les figures de base gardent les vieilles images des intentions féminines de dominer les hommes par leurs charmes. Durant une bonne chorégraphie de rumba, on devrait toujours voir les éléments d'attraction et de rejet entre l'homme et la femme.

Les mouvements érotiques et sensuels de la femme obtiendront une réponse de désir et de domination masculine ; c'est l'homme qui gagne toujours à la fin. La rumba se danse un peu partout dans le monde aujourd'hui. Elle est appréciée dans beaucoup de pays et des cours de rumbas sont disponibles dans certaines grandes villes.

Le rythme de la « rumba » se compte en 4 temps. Le pas de base consiste à faire un pas sur chacun des 3 premiers temps et une suspension sur le dernier temps. Il faut deux mesures pour faire une boite complète.

La Samba

La samba est une danse très complète car chaque partie du corps est utilisée. Les jambes bougent d'avant en arrière ou inversement d'une manière bien particulière tandis que les bras balaient l'air au niveau du bassin. Il existe un grand nombre de pas.

La samba se pratique en solo sous de nombreuses variantes, ou bien en danse de salon (danse pratiquée en couple avec figures chorégraphiques formalisées telles que le botafogo). Toutefois, certaines formes de samba sont issues de danses collectives dont les pas proviennent d'une pratique utilitaire : la samba de coco, par exemple, résulte des pas, des rythmes et des chants qui accompagnent le battage de la terre avec les pieds pour la construction de maisons en terre battue.

Le découpage temporel de la séquence est basé sur des approximations de triolets à l'intérieur de chaque temps de la mesure de samba.

Le Quick Step

Le quickstep est un genre de danse et fait plus spécialement partie des danses de salon de type standard.

Dans les années 1920, plusieurs orchestres jouaient des morceaux de foxtrot trop vite ce qui n'était pas du goût de tout le monde et surtout pas des journalistes. Les gens parlaient d'un « Quick Time Fox Trot ». Le charleston a également eu une grande influence sur cette danse qui comme son nom l'indique, est une danse très rapide et très vivante, comprenant des sauts, des jetés et des chassés.

Issu du Fox-Trot, le Quick-Step ne se voit guère que dans les compétitions de danses ou les soirées spécialisées compte-tenu des déplacements énormes qu'il demande. C'est une danse pleine d’exubérance, d'allégresse, pétillante, voire sautillante qui reflète la joie de vivre à l’Anglaise. ( 4 temps, tempo de 48 mesures à la minute )

Le Boston

Le boston est une danse apparue vers 1880 aux États-Unis. Elle se danse sur un tempo lent à trois temps comme la valse lente ou la valse hésitation. Les danseurs en couple fermé marchent en long pas glissés en ligne droite ou en tournant une valse au ralenti. Ils peuvent faire quelques figures. À Paris, à Londres et ailleurs, cette danse a eu énormément de succès dans les salons de danse entre 1895 et 1907.

Son succès avait plusieurs origines : c'était une danse reposante (après la polka ou la valse), élégante, facile à apprendre (plus facile que la valse, notamment).

Le Lindy Hop

Le Lindy Hop (ou Jitterbug) est une danse de rue qui s'est développée dans la communauté noire-américaine de Harlem (New York) vers la fin des années 1920, en parallèle avec le jazz et plus particulièrement le swing.

Le Lindy Hop est un mélange de plusieurs danses provenant des quatre coins des États-Unis à partir des années 1900, principalement le charleston, le breakaway et le collegiate1. Le Lindy Hop utilise les mouvements improvisés des danses africaines [Lesquelles ?] avec la discipline de la structure en 6 et 8 temps des danses européennes. Le Lindy Hop est un mélange de danse en couple et séparée, venant de ses origines métissées. Les danses africaines séparent habituellement les hommes des femmes. La danse en couple est typiquement européenne.

Le Balboa

La Balboa est une danse swing née dans les années 1920 sur la côte Ouest des États-Unis, plus précisément dans la péninsule de Balboa près de San Diego au dancing le "Rendez-vous".

Elle se danse le plus souvent en 8 temps sur des musiques swing, et ses jeux de jambes sont plus particulièrement adaptés aux tempos rapides, sans exclure pour autant les tempos lents. C'est une danse qui fait partie des quelques 14 danses Swing recensées de nos jours.

Le Pur Balboa (Balboa d'origine), se danse uniquement en position fermée tandis que le Bal Swing (qui fut créé une dizaine d'année après) autorise des positions ouvertes, de nos jours les deux ne font plus qu'un appelé BALBOA. Les traits caractéristiques de cette danse sont une connexion danseur-danseuse par le buste et le bassin en position fermée, et un pas de base glissé proche du mouvement que l'on fait lorsqu'on cire le parquet. C'est une danse de contact où les sensations ressenties par les danseurs sont proches du Tango.

La Salsa

La salsa est une danse improvisée qui respecte des pas de base, qui se danse généralement à deux, où le garçon guide la fille (parfois mal interprété comme une forme de machisme), mais que l'on peut pratiquer également seul, ou à plusieurs : en ligne (comparsa, salsa suelta), à plusieurs couples (rueda de casino), ou encore un leader et deux partenaires (plus rarement deux leaders et une partenaire)), etc.

Le Fox Trott

Le slow fox est l'appellation générale du foxtrot répandue en France et en Allemagne.

Le slow-fox apparut en France en 1917, lorsque les "boys" américains vinrent combattre les armées du Kaiser Guillaume II aux côtés des Alliés. Aux États-Unis, elle était connue depuis quelques années et, comme pour de nombreuses autres danses, elle prit naissance parmi la population noire deHarlem à New York.

Ses influences, à l'origine, furent paradoxalement le negro spiritual, le one step et le ragtime. Plus tard, les Blancs prirent la relève et l'allure générale s'assagit alors que les rythmes qui, au départ, étaient assez lents, s'accélérèrent. Dans les années 1920, les orchestres jouaient jusqu'à 180 battements métronomes et, pour des tempos aussi différents, une seule et unique danse ne suffisait pas. Il y eut d'une part le quick fox-trot (qui devint plus tard le quickstep) et, d'autre part, le fox-trot.

Ce sont les professeurs et danseurs anglais qui allaient, au fil du temps, enrichir cette danse et lui donner finalement sa structure actuelle. Les pas les plus importants du slow fox sont "les 3 pas", le "chassé" et surtout "la plume" qui caractérise certainement le plus cette danse. Ce dernier pas ne fit toutefois son apparition qu'au Championnat du monde de danses de salon de 1922 à Londres.

Pour danser parfaitement le slow-fox, il est indispensable de donner à son interprétation une allure toujours mouvante, très fluide, sans temps d'arrêt, en évoluant beaucoup.

Le slow-fox est une danse de compétition parmi les standards, la plus difficile selon les connaisseurs, car il est exclu de l'apprendre autrement qu'avec un professeur.

Le tempo du slow-fox est de 30 mesures (à 4 temps) par minute.

Le Bolero

Le boléro est une danse de bal et de théâtre à trois temps, apparue en Espagne au xviie siècle. En 1780, le maître à danser de Charles III Sebastián Lorenzo Cerezo le codifie et lui donne ses lettres de noblesse à la scène, participant ainsi à la naissance de la danse académique espagnole, l'« escuela bolera ».

La vogue du boléro devient telle qu'en 1795 Juan Jasinto Rodríguez de Calderón rédige La Bolerologia o quadro de las escuelas del bayle bolero, tales quales eran en 1794 y 1795, en la corte de España, dans laquelle il fustige la multiplication des écoles de boléro et leur tendance à négliger la bienséance.

L'origine étymologique du boléro reste incertaine : pour d'aucuns le mot fait référence au chapeau ou au gilet que portaient les Andalous, pour d'autres il désigne le danseur de bolas (boules), mais l'origine la plus vraisemblable paraît être le surnom de « Volero » (le danseur volant) qu'on donnait à Sebastián Cerezo.

La danse Country

La country dance (littéralement « danse paysanne ») est une danse anglaise du xviie siècle, à l'origine de la contredanse. Les country dances se dansent à quatre, six ou huit danseurs, voire davantage.

Les danseurs sont disposés en cercle, en carré ou en deux colonnes. Très vite, c'est cette dernière formation qui prévaut, permettant le déroulement progressif de la danse pour un nombre illimité de danseurs.

http://www.ultradanse.fr

CONTACT